2020-06-17/Grenoble : le moteur à propulsion de Toxoplasma élucidé

La fonction de mobilité est au centre de la vie de nombreuses cellules, y compris du parasite Toxoplasma, l’agent causal de la toxoplasmose. Pour ce dernier, l'équipe de Isabelle Tardieux, Dynamiques Membranaires dans les interactions Parasites-Hôtes de l’Institut pour l’avancée des biosciences (IAB - CNRS / Inserm / UGA), en partenariat avec le Laboratoire pluridisciplinaire de physique (LIPhy - CNRS / UGA), ont mesuré en temps réel les forces exercées lors de ses déplacements.

Ces travaux éclairent un mécanisme singulier d'utilisation des microtubules au sein du cytosquelette de la cellule sélectionnée par ce parasite. Ils ouvrent des perspectives innovantes sur la fabrication de nanomoteurs et nanorobots à visée médicale ou industrielle.

Communication CNRS : Pascale Carrel
Communication IAB : Amélie Fauconnet

^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes